Passerelles A7-Leclerc

Marseille

Faire reculer l’autoroute A7 en intégrant son flux au droit du boulevard du Général Leclerc, réaliser un anneau de contournement du centre-ville de Marseille, sur deux niveaux, un tunnel étant prévu sous la gare Saint-Charles, préserver les circulations locales et privilégier les itinéraires piétonniers fortement délaissés, réconcilier des quartiers fragmentés par l’autoroute, sont les enjeux du projet A7-Leclerc.
La topographie du secteur (10 mètres de dénivelé entre la place Victor-Hugo et la place Marceau), a été déterminante. Deux niveaux d’entrée de ville et de desserte urbaine ont été identifiés et reliés par un jeu de places en miroir, de passerelles transparentes en pavés de verre, de rampes et d’escaliers unis par un ruban en Corten® découpé autour de l’espace public. Chaque niveau a un profil urbain, des trottoirs et un rapport de desserte différent avec les immeubles riverains.
Engagé par le foudroyage du pont de l’autoroute A7, à son arrivée dans Marseille, et par le terrassement de la butte des Treize Escaliers, le réaménagement de la passerelle dégage deux plateaux qui donnent à voir deux monuments symboliques de Marseille – Notre-Dame-de-la-Garde et la Porte d’Aix – et relie les quartiers nord de la ville à la Porte d’Aix et à la gare dans une urbanité retrouvée.

Programme

Réaménagement de la passerelle

Fiche technique

Maître d’ouvrage : EPA Méditerranée
Maîtrise d’œuvre : SEURA architectes (mandataire), Philippe Raguin (paysagiste), Aartil (concepteur lumière), ETC (BET déplacement), Ginger Sechaud Bossuyt (BET génie civil-VRD)
Surface : 3 hectares
Montant : 15 M € HT
Mission : maîtrise d’œuvre urbaine / maîtrise d’œuvre des espaces publics (ouvrages, ponts et passerelles…)
Calendrier : 2006 - 2013