Jardins de Valmont

Anzin

L’arrivée du tramway de Valenciennes à Anzin conduit à aménager l’ancienne friche industrielle Vallourec, polluée, de façon à articuler ancienne et nouvelle centralité de la ville d’Anzin.
Une mixité de programmes, un parc et une cité-jardin encadrent le tramway, développant 60 000 m² de surfaces de plancher sur une parcelle de 12 hectares.
Le projet met en œuvre une gestion des eaux pluviales en techniques alternatives et en réseau séparatif, qui donne l’occasion de modeler le site et mettre en perspective un parc du XIXe siècle attenant en contrebas.
La pollution du site a été traitée par confinement des terres ; les eaux pluviales sont stockées dans deux bassins différenciés : les eaux de voirie sont infiltrées dans la nappe perchée et les eaux de toiture dans la nappe profonde de la craie.
Des cheminements, un mail, une nouvelle voie, un parking-relais, une gare de bus et le tramway font de cette nouvelle place un lieu d’échanges situé à deux stations de la gare de Valenciennes, dans une qualité paysagère et environnementale.
Les immeubles résidentiels encadrent le parc, développant leurs façades sud sur une succession de terrasses qui donnent à voir le parc et mettent les logements à distance du tramway.

Programme

Aménagement d’une friche industrielle suivant un programme mixte

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : communauté d’agglomération Valenciennes Métropole
Maîtrise d’œuvre : SEURA architectes (mandataire), Philippe Raguin (paysagiste), Ginger Sechaud Bossuyt Nord (BET)
Surface : 10 hectares
Montant : 6 M € HT
Mission : architecte / urbaniste / coordinateur de l’ensemble de l’opération / maîtrise d’œuvre urbaine / maîtrise d’œuvre des espaces publics
Livraison : 2008
Distinctions : Lauréat des Beffrois de la création 2014 - Catégorie Réhabilitation